Alliance Française de Toulouse

Qui sont les Ouïghours ?

Le premier jour de cours, lors des classiques présentations, R. nous a dit être chinois turcophone. La surprise a été générale. Seule Lizza, une étudiante de nationalité indonésienne, lui a immédiatement demandé s’il était Ouïghour. Il a répondu par l’affirmative, ce qui a éveillé la curiosité de tout le groupe. Nous lui avons donc posé de nombreuses questions auxquelles il a répondu courageusement. Voici son témoignage rare sur sa communauté.

Qui sont les Ouïghours ?
Les Ouïghour-e-s partagent des liens linguistiques, culturels, religieux ou historiques avec les autres peuples turcs d’Asie centrale. 

 

  • D’abord, pourrais-tu nous parler un peu de l’histoire des Ouïghours ?

Les Ouïghours sont un peuple turcophone d’Asie centrale et ils ont vécu autour de la montagne de l’Altaï, de la montagne de Tengri-Tagh et dans la région du Bassin de Tarim.
Le terme « ouïghour » en proto-turc signifie « union » et il est apparu pour la première fois dans l’histoire au IIIème ou au Vème siècle. Les Ouïghours sont donc un peuple ancien et indigène de cette région. 
Dans l’histoire, les Ouïghours ont établi de nombreux khanats autour de leur territoire comme la Khaganate Göktürk (Vème – VIIIème  s.) et la Khaganate Ouïghour ( VIIIème – IXème s. ).[1]

 

  • Pourquoi le territoire des Ouighours a-t-il été rattaché à la Chine ?

En 1876, l’armée de l’Empire mandchou a attaqué le territoire des Ouïghours qui s’appelait à l’époque le Turkestan oriental. Ce territoire a été renommé « Xinjiang » (qui signifie « nouvelle frontière » en mandarin) et il a été rattaché pour la première fois à l’Empire mandchou des Qing en 1884. Les Ouïghours ont retrouvé leur indépendance à deux reprises au cours du XXème siècle, une fois en 1933 et l’autre en 1944 avant de devenir en 1955 la « région autonome ouïghoure du Xinjiang » de la République Populaire de Chine qui l’a reconquise en 1949.

 

  • Est-ce qu’il s’agit d’une région pauvre ?

Non, cette région est riche en ressources minérales naturelles qui sont capitales pour la Chine. En effet, elle recèle en particulier les plus importantes réserves de pétrole, de gaz naturel, de charbon et d’uranium de Chine.

 

  • Nous aimerions savoir où vivent les Ouïghours ?

Aujourd’hui, environ 15 millions de la population ouïghoure vivent dans la région autonome ouïghoure du Xinjiang en Chine. Par ailleurs, il y a environ 2 millions de personnes de la communauté ouïghoure qui vivent également au Kazakhstan, au Kirghizistan et en Ouzbékistan, ainsi qu’en Turquie.
Finalement, nous partageons cette terre avec environ 2 millions de Kazakhs et de Kirghizes, Ouzbeks qui sont nos cousins turcs.

 

  • Est-ce que c’est un peuple nomade ?

Non, les Ouïghours vivaient de l’agriculture. Ils cultivaient différents types de céréales comme le riz, le maïs, le blé et le coton. Ils sont les plus grands producteurs de coton en Chine.

 

  • Quelle est leur culture et quelles sont leurs traditions ?

Les Ouïghour-e-s parlent la langue ouïghoure – une langue turcique, proche des langues des populations cousines. Ils sont très majoritairement musulmans sunnites. Les Ouïghour-e-s partagent des liens linguistiques, culturels, religieux ou historiques avec les autres peuples turcs d’Asie centrale.
Les Ouïghours cultivent du coton et les vêtements en coton sont leur tenue quotidienne traditionnelle. Le port de la casquette est vraiment important pour les Ouïghours.
D’autre part, ils aiment particulièrement la danse et la musique.

 

  • J’ai remarqué que tu écris l’ouighour en utilisant l’alphabet arabe. Pourrais-tu nous expliquer pourquoi vous n’utilisez pas l’écriture latine comme le font les Turcs de Turquie ?

Le peuple ouïghour utilise un alphabet arabe qui est apparu dès le Xème siècle. Comme de nombreux livres historiques ont été écrits dans cet alphabet arabo-persan, il est plus approprié de continuer à écrire la langue ouïghoure en utilisant cet alphabet plutôt que l’alphabet latin qui a été abandonné en 1981. Les Ouïghours utilisent donc leur alphabet d’origine.

 

Cher R., nous te remercions infiniment de nous avoir fait découvrir le peuple Ouïghour.

[1] Un khanat ou kanat est un royaume turc ou mongol, dirigé par un khan.
Les khanats étaient regroupés en khaganats, sorte d’empire sous l’autorité d’un khan suzerain, le khagan.

 

Laisser un commentaire