La belle place du Capitole

Visite guidée de Toulouse_02Depuis quelques semaines, grâce à mon cours de français, j’expérimente tous les jours le plaisir de plonger dans mon endroit toulousain préféré. En sortant de l’obscurité du métro les beaux magasins à vitrines éclairées, bizarrement, n’attirent plus mes yeux, qui se posent naturellement un plus loin pour conduire mes pas vers la petite arche en face.
 A chaque fois, je m’enfonce avec la même sensation d’impatience, comme le lecteur qui ouvre la première page d’un nouveau livre, ou le peintre qui s’apprête à découvrir sa toile la plus précieuse. Le passage pavé devient les points de suspension qui retiennent mon souffle, le roulement de tambour juste avant l’entrée sur la scène.

Et voilà ! Elle est là, toujours accueillante, inondée par une lumière chaude qui se décline en rose. Elle est le cœur  palpitant où la vie déborde, où la magnificence d’autrefois serre la main au pragmatisme d’aujourd’hui, de la même façon que l’union de la pierre et de la brique donne forme à son âme.
Elle est imposante et bienveillante à la fois, hautaine et en même temps conviviale. Il y a bien sûr des coins surprenants dans cette ville rose, mais aucun n’est jamais arrivé à me fasciner de cette façon, en reflétant la dualité magique qui me fait me sentir chez moi ailleurs.

Maider M. – Espagne