• pont à Toulouse

EDITO

Chers lecteurs,

L’Alliance Française est une institution bien ancienne qui a vu le jour à la fin du XIXème siècle mais qui semble encore méconnue. Au-delà de l’institution, chaque Alliance Française jouit d’une totale autonomie économique de par son statut d’association loi 1901 sur le sol français, ou de droit local partout dans le monde. Il existe aujourd’hui 832 Alliances Françaises.

L’Alliance Française de Toulouse est donc une association loi 1901 déclarée d’intérêt général ; ce qui en droit fiscal français, lui permet d’émettre des reçus fiscaux au bénéfice de ses donateurs.

Comme toutes les associations, elle est dirigée par un conseil d’administration et plus particulièrement un bureau avec à sa tête une présidente.

Au fil des mois, nous vous proposons de faire plus ample connaissance avec les membres du conseil d’administration. Nous commençons par un des plus anciens administrateur, Jean GASPAROTTO.

Ma motivation personnelle est issue d’une grande amitié avec Monique et Pierre Tarabbia —les fondateurs de l’Alliance Française à Toulouse—, André Tarabbia, Edmée et Daniel Morvant et Guy Lagarde ; tous amis de longue date et pionniers de la première heure du conseil d’administration de l’Alliance Française de Toulouse en 1985. Cette année-là, Monique et Pierre me demandent de les accompagner visiter le futur local place du Capitole afin d’effectuer une première expertise technique de faisabilité et d’aménagement et surtout d’établir un calendrier des travaux à exécuter en urgence. Lors de cette visite, ma première impression a été un choc compte tenu du délabrement du local, certainement inoccupé depuis pas mal de temps… Je n’ai pas voulu montrer mon scepticisme surtout considérant l’enthousiasme de mes amis (en grande partie enseignants) et je n’ai pas hésité à me lancer dans l’aventure à leurs côtés. Séance tenante, les travaux ont débuté.
Le soir même, vers 18h une équipe d’une dizaine de personnes attaquait le chantier avec pour impératif de terminer pour le lendemain (démolition, reconstruction, aménagement…). Ce soir-là, nous nous sommes quittés à deux heures du matin ! Au final, une belle aventure puisque classe après classe, les ateliers-travaux se sont étalés sur plusieurs mois voire plusieurs années. Par la suite, les travaux ont été confiés à des entreprises spécialisées pour répondre aux normes imposées, et puis l’Alliance Française de Toulouse s’est structurée et au fil des années … elle est devenue ce qu’elle est actuellement : une belle réussite.
Aujourd’hui, je suis un des plus anciens administrateurs, heureux et fier de voir l’Alliance Française implantée dans ses nouveaux est magnifiques locaux, qui ont demandé une énergie tenace de la part de la présidente, la directrice, le personnel administratif et tous les acteurs pédagogiques qui la composent.

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com