• pont à Toulouse

EDITO

Chers amis,

Il y a 22 ans, l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) faisait entrer le Canal du Midi au patrimoine mondial de l’humanité. Ce Canal, aujourd’hui élément incontournable dans le patrimoine culturel de notre région, précurseur de la délimitation de l’Occitanie mérite bien qu’on vienne encore le vanter. En effet, à l’approche des beaux jours, il offre aux touristes et aux habitants de la région une découverte atypique des paysages du notre sud-ouest à bord de l’un des quelque 450 bateaux de location. De fait, il vous sera possible de poursuivre la découverte vers l’Atlantique qui est relié à Toulouse grâce au Canal Latéral de la Garonne. Sa construction a été entreprise en 1667 après de longues négociations politiques et scientifiques. En effet, il fallait tout le génie —et la richesse— d’un Pierre-Paul Riquet pour imaginer une alimentation en eau venant des nombreuses rivières de la Montagne Noire en les faisant converger vers le canal. Louis XIV convaincu par son Ministre Colbert lui-même conquis par Pierre-Paul Riquet financera ce chantier qui s’achèvera en 1681. Il servira jusqu’au début des années 1900 à transporter des marchandises tractées par des chevaux cheminant sur les allées le long du canal. Aujourd’hui les bateaux de plaisance et les péniches ont des moteurs et les chemins de halage sont devenus des endroits privilégiés pour se promener à pied ou à vélo. La nuit tombée, les ponts enjambant le canal sont éclairés à Toulouse. Cette mise en lumière met en évidence l’architecture des ponts de brique et rend le parcours encore plus enchanteur. Une raison supplémentaire pour venir passer quelques jours dans la Ville rose.
Nathalie Spanghero-Gaillard – Présidente de l’Alliance Française de Toulouse