Toulouse vu par Viviane

Alliance Française de Toulouse

Viviane est une bénévole de l’Alliance Française de Toulouse depuis de nombreuses années. Aujourd’hui, retraitée du secteur bancaire, elle accueille nos étudiants en tant que famille d’accueil. Elle nous a gentiment livré ses bonnes adresses !

  • Votre quartier préféré

Mon quartier préféré est celui des Chalets. Il démarre Place Jeanne d’Arc avec sa statue en bronze. 
En passant boulevard de Strasbourg, il ne faut pas négliger le N° 72 l’Hôtel Pauilhac.
En fait, il y a 3 bâtiments du 72 au 76, ceux-ci retracent l’histoire de 3 familles qui ont commercialisé le papier à cigarette JOB et qui ont fait fortune.
Ce quartier résidentiel, situé à l’écart de l’agitation de la ville, comporte une multitude de bâtisses intéressantes.
La rue de la Concorde avec son café décor fin XIX ème qui était un dancing avant d’être un café,
Il ne faut pas oublier la rue Roquelaine, avec la fontaine Clémence Isaure de style Art nouveau.
La rue Falguière, la rue du Commissaire Philippe regorgent de façades aux balcons soignés.
La rue des Chalets relie le boulevard d’Arcole au boulevard de la Marquette, le long du canal du Midi. Longue de 705 mètres, elle y rencontre des demeures traditionnelles toulousaines ainsi que des habitations cossues.
Dans cette rue se trouve l’Institut Cervantès de Toulouse, bâtiment qui appartient aujourd’hui à l’État espagnol, c’est un lieu culturel et aussi d’enseignement de la langue ibérique.
Rue du Printemps et rue des Rosiers nous observerons des villas avec chacune des histoires et des époques différentes.
Pour y aller : Métro Ligne B, station Jeanne d’Arc.

 

  • Un lieu culturel 

Le Musée des Compagnons Charpentiers des Devoirs du Tour de France, 12 rue Tripière. Cette maison a été acquise en 1898 pour accueillir le Tour de France des aspirants au titre de Compagnon. Cette formation pouvait durer de 3 à 7 ans avant que les aspirants puissent présenter un chef-d’œuvre. Ensuite, ils transmettaient leur savoir.
Ensuite, le Compagnonnage a été divisé en métiers bâtiment, bois, pierre et fer.
Pour y aller : Métro Ligne A, station Esquirol ou Capitole.

 

  • Un endroit insolite

Château des Verrières ou Castel Gesta Rue Godolin, quartier des Chalets, proche de l’avenue Honoré Serres. Il est situé 8 rue Godolin.
Le peintre verrier Louis-Victor GESTA créa en 1862 une manufacture de vitraux, Les Verrières (100 ouvriers et ouvrières). Il décorait également les églises.
Il construisit  un manoir derrière ses ateliers, dans lequel il présentait ses plus beaux vitraux.
A partir de 1890, à la mort de l’artiste, le château passa de mains en mains ; ses trésors furent dispersés.
Aujourd’hui, nous pouvons l’admirer depuis le petit jardin.  Après des décennies à l’abandon, le château des Verrières, dans le quartier des Chalets à Toulouse, est de nouveau dans la lumière. Passé dans les mains de divers propriétaires puis squatté et vandalisé, cet hôtel particulier de la fin du XIXe siècle connaît depuis 2011 une importante rénovation. Devenu aujourd’hui une copropriété privée, cet édifice classé monument historique, aussi appelé Castel-Gesta, vient de révéler deux fresques murales peintes en 1875 par l’artiste Bernard Bénezet, cachées sous des couches de peinture et de tags depuis quatre-vingts ans.
La visite est autorisée lors des Journées du patrimoine.
Pour y aller : Métro Ligne A, station de Compans  ou  Ligne B, station Canal du Midi.

 

  • Un café ou un restaurant

Le bar à vin Le Père Louis 45 rue des Tourneurs. Bar qui existe depuis plus de 110 ans, il est resté dans son « jus ».
Le décor qui est peint évoque la Garonne. C’est un lieu ou à l’origine, la boisson était le quinquina, c’est aujourd’hui un lieu apprécié des artistes, musiciens et acteurs.
Le bâtiment est classé monument historique.
Pour y aller : Métro Ligne B, station Esquirol.

 

  • Une promenade

L’Observatoire de Jolimont. Derrière la médiathèque José Cabanis, monter la rue Saint-Sylve en direction du parc de l’Observatoire. Nous voyons d’abord l’obélisque avec le très beau parc.
Du parc, nous surplombons la ville et savourons le calme surprenant de cet endroit joliment arboré.
Cet observatoire a été construit entre 1841 et 1847 sur les plans d’Urbain Vitry.
Ce parc de 3 hectares est ouvert au public depuis 1982. Au cours de la promenade nous observons les coupoles, satellites et autres outils d’astronomie.
Tous les vendredis soirs à 21h30, l’Observatoire est ouvert au public et la Société d’Astronomie Populaire (SAP) accueillie en son sein, organise des visites et des ateliers pour découvrir les secrets des planètes. Fondée en 1910 à Toulouse, la SAP est une des plus anciennes associations à vocation scientifique de la ville.
Accès également par le Métro Ligne A, station Jolimont.

 

  • Un espace idéal pour faire du sport

La zone verte des Argoulets. Sur cette zone il est possible d’effectuer de grande promenades, à pied ou  à vélo ou pourquoi pas à trottinette. Nous pouvons profiter des appareils installés sur le parcours. Des cours de tennis couverts ou ouverts, des stades de foot et de rugby. Un mur de pelote basque est aussi à notre disposition.
Si on préfère l’intérieur une piscine et une patinoire sont également à notre disposition.
Des tables pour pique-niquer où l’on peut se reposer après les efforts.
Métro Argoulets ligne A.

Viviane V., bénévole AFT

Laisser un commentaire