Le bénévolat : franchir le pas

l'union fait la force

Témoignage de Françoise, nouvelle bénévole à l’Alliance Française de Toulouse.


Enfin une bonne nouvelle : les Français sont généreux !
Ce n’est pas moi, Françoise, 58 ans, enseignante de profession, qui le dit. C’est ce que montre la dernière enquête IFOP – France Bénévolat menée en 2016.

Un Français sur 4 est bénévole dans une association !
Autre bonne nouvelle : le bénévolat associatif a progressé, entre 2010 et 2016, de 16,8%.

La tendance ne concerne pas majoritairement, comme on pourrait le penser, la catégorie des seniors, ou de ces jeunes retraités qui ont encore envie de se rendre utile, à un moment de leur vie où ils ont un peu plus de temps à offrir. L’engagement des 15/35 ans a progressé massivement de 33,6%, pendant que celui des 36/64 ans enregistre une hausse de 21,3%. Bravo aux jeunes, et aux moins jeunes !
Assez de chiffres…

Reconnaissons tout de même qu’ils sont édifiants et qu’ils nous invitent à revoir les représentations, les préjugés que l’on peut avoir sur le bénévolat.
Longtemps j’ai regardé le bénévolat d’un mauvais œil, je l’avoue.
Occupation de femmes désœuvrées en quête de reconnaissance sociale pendant que leurs époux faisaient carrière…
Concurrence déloyale vis-à-vis des emplois rémunérés…
Philanthropie à l’américaine flirtant avec le dumping social…
Non décidément, le bénévolat ne trouvait pas grâce à mes yeux. En tout cas, ce n’était pas pour moi.

Jusqu’à ce jour d’octobre où j’ai franchi le pas.
En octobre et en novembre, j’ai participé aux Rencontres Tandems, rencontres que l’Alliance Française propose à ses étudiants, un mercredi soir tous les mois, grâce au partenariat noué avec l’association Toulangues. C’est une belle opportunité offerte aux étrangers qui choisissent d’étudier le français à l’Alliance que de rencontrer des francophones, un verre de bon vin du Sud-Ouest à la main ! En retour, c’est aussi une belle opportunité pour les locuteurs natifs que nous sommes que d’offrir notre langue et de pratiquer l’italien, l’anglais, l’espagnol, l’italien, le portugais … et même le hindi ! La Tour de Babel au Barallel, rue Cujas.

C’est ainsi, tout en faisant connaissance, que Françoise Cantarel, Directrice de l’AFT, et Astrid, chargée de des animations et de la culture, m’ont offert une proposition de bénévolat à l’Alliance.

Un jeudi après-midi par mois, une projection de film est organisée en partenariat avec la Médiathèque d’Empalot, en collaboration avec Emilie Charrier, responsable du projet à la Médiathèque. Ça se passe dans leur beau bâtiment, architecture d’acier et de verre :
un film français, sous-titré en français. J’ai le plaisir de voir le film avec les étudiants, puis d’animer un échange en français à l’issue de la projection.

En octobre, nous avons été amusés et divertis par Le Retour du Héros, une comédie de Laurent Tirard sortie en 2018. La performance d’acteur de Jean Dujardin est irrésistible !
Références littéraires à Marivaux, à Cyrano de Bergerac, conquêtes napoléoniennes, féminisme avant la lettre du personnage incarné par Mélanie Laurent… l’échange a été enrichissant pour ces jeunes friands de culture française.

En novembre, un tout autre genre a été abordé avec Le Brio réalisé par Yvan Attal en 2017. Préjugés de classe, préjugés racistes, mixité sociale, panne de l’ascenseur social, …autant de sujets de société qui n’ont pas laissé les étudiants indifférents. Le débat a été franc et riche. Difficile d’aborder des questions complexes en français, mais les spectateurs ne rechignent pas devant la difficulté. Ils partagent les mêmes objectifs : échanger leurs points de vue, tout en progressant en français.

Le lecteur aura compris que j’ai laissé derrière moi mes préventions par rapport au bénévolat.
En offrant ma langue maternelle et un peu de mon temps, j’ai le sentiment de recevoir tellement plus que ce que je donne ! Quand je rencontre les étudiants de l’AFT, c’est un peu comme si le monde entier venait à ma rencontre. Et la plus belle récompense, c’est ce que m’a glissé cette jeune étudiante bolivienne avant de nous séparer : « Merci, Madame, pour la personne généreuse que vous êtes ».

Vive le 7e art francophone, vive le rayonnement de la culture française…et vivement la prochaine séance !

Françoise, bénévole à l’AFT.

Laisser un commentaire

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com