Visite guidée au musée des Augustins

Assez régulièrement, Astrid propose la visite guidée d’un des plus beaux musées de Toulouse : le musée des Augustins. Louise, étudiante anglaise a participé à celle du mois de janvier 2018 ; elle nous raconte :

« La visite au musée des Augustins la semaine dernière nous a beaucoup plu. La visite a duré à peu près 45 minutes et pendant ce temps-là, notre guide nous a montré trois sculptures et un tableau, tous liés au thème du vêtement ou du tissu. On a fait un tour à travers les siècles, ce qui était d’autant plus pertinent avec les explications de notre guide. Le parcours chronologique était fascinant. Notre guide a mis en valeur les œuvres en soulignant les différences entre les styles et les thèmes. Elle a aussi parlé de l’histoire de l’Église et des restaurations démontrant ainsi la place importante prise par l’Église.

 

Nous avons commencé notre parcours à la fin du Moyen Âge, au XVième siècle avec la sculpture de ‘Notre Dame de Grasse’. Les plis des tissus des vêtements de la Vierge étaient lourds mais son livre en tissu était plus fin et travaillé. La sculpture en polychromie a été restaurée et on voyait bien que la couleur bleue, très valorisée à l’époque, dominait les autres couleurs des vêtements ainsi que le travail en feuille d’or et d’argent. Mais il y avait quelque chose d’artificiel dans l’équilibre de la composition et la finesse du visage de la Vierge.

C’était une belle juxtaposition de voir les statues en terre cuite du XVIième siècle. On avait l’impression de regarder de vrais personnages de la Renaissance. Le réalisme de leur visage faisait penser à des masques mortuaires même si ce n’en était pas. Les vêtements et les chapeaux portés par les personnages montraient un réalisme surprenant ; les manteaux amples, serrés à la taille, avec des plis lourds et tombants et d’autres habits beaucoup plus taillés et stylisés.

Après les figurines en terre cuite, on a vu une toile du XVIIième au style baroque. La scène de la conversion de saint Paul était pleine de drame et de mouvements, de couleurs et d’énergie. L’effet de mouvement a été créé par le tissu utilisé dans la composition. La légèreté de la soie donnait cette impression de mouvement et de turbulence.

Finalement, on a vu la sculpture en marbre de Velleda du XIXième siècle. Cette fois-ci, l’œuvre n’avait rien à voir avec la religion mais avec la littérature (de Châteaubriand) qui jouait sur les thèmes celtes et nationaux. Bien que le sujet soit tragique, la sculpture avait un côté plus sensuel – un effet aidé par une technique de moulage qui montrait des vêtements plus près des corps.

Grâce à notre guide, nous avons pris le temps de nous arrêter et d’apprécier les œuvres. J’aurais eu beaucoup de difficultés à les apprécier sans ses informations.

Après la visite, il y avait un concert d’orgue qui a fait vibrer le vaste espace de l’église. L’ensemble de la visite était mémorable et je suis très reconnaissante d’avoir été si bien accueillie. »

Louise – Royaume-Uni – niveau B2.2

Laisser un commentaire