En direct du festival de Cans…

Connaissez-vous le Festival de Cannes ? Oui, bien sûr ! Mais celui de « Cans » (qui se prononce presque de la même manière).
Je vous propose de le découvrir…

La genèse…

Le Festival de Cans est un festival de courts métrages, fondé en 2004 par l’association culturelle « Arela ». Ce Festival a lieu en Galice (Espagne) dans des espaces alternatifs et amusants, où chaque année les meilleurs créateurs de Galice ont rendez-vous avec le monde de l’audiovisuel.

Il se déroule chaque année á Cans, qui est une paroisse d’environ 450 habitants, qui appartient au village d’O Porriño. Dans la langue galicienne, « Cans » signifie « Chien ». C’est la raison pour laquelle le logo du Festival est un chien.

L’idée de créer ce festival est née de la similitude des noms de la ville de Cannes et de Cans. C’est pourquoi les organisateurs du festival de Cans font coïncider normalement les dates de leur festival avec celles du festival de Cannes en France. Cette année, il va se passer du 24 au 27 mai.


Un éventail de projections…

Cans est donc un festival de courts métrages de production galicienne où la musique joue un rôle très important. Durant ce festival vous pouvez trouver un peu de tout : de courtes fictions, des courts d’animation, des documentaires, des vidéos clips ou des concours de web série. La création audiovisuelle émergente galicienne passe par Cans, qui est devenu au fil du temps une plate-forme de visibilité des nouveaux créateurs.

Des lieux insolites

Pendant le festival, le village est complètement transformé. En effet, dix endroits tels que des établissements vinicoles, des entrepôts, des maisons anciennes inhabitées ou des greniers/hangars se métamorphosent en salles de projection le temps du festival.

D’autres espaces, comme des maisons en construction, des poulaillers, des camions ou des hangars, accueillent des spectacles musicaux ou d’autres activités parallèles

Depuis la première édition, un terme a été créé pour nommer l’esprit du Festival de Cans: « l’agro-glamour » car ce festival se vent l’antithèse des fêtes glamoureuses comme celles de Cannes.

Les gens se déplacent frénétiquement d’un côté à l’autre grâce aux « Chimpins »  (petits tracteurs).

L’organisation du Festival

Sélection officielle

Il existe trois catégories de films en compétition :

  • Les courts métrages de création (fiction et documentaires).
  • Les courts métrages d’animation.
  • Les vidéo-clips.

Constitution du jury :

Trois jurys différents sont établis.

  • Un jury de professionnels de l’audiovisuel.
  • Un jury public/populaire.
  • Un jury spécial des voisins de Cans.

Les prix décernés

Cette année, pour la quatorzième édition du festival, les catégories suivantes seront récompensées :

  • Prix du Jury du meilleur court métrage.
  • Prix du Jury du meilleur court métrage d’animation.
  • Prix du Jury du meilleur scénario.
  • Prix du Jury de la meilleure réalisation.
  • Prix du Jury du meilleur acteur.
  • Prix du Jury de la meilleure actrice.
  • Prix du Jury de la meilleure musique originale.
  • Prix du Jury du meilleur vidéo clip.
  • Prix du Jury des voisins du meilleur court métrage.
  • Prix du public du meilleur court métrage.
  • Prix du public du meilleur vidéo clip.

Les prix de la compétition : cliquez sur le lien pour voir le palmarès des éditions précédentes.

Prix spéciaux :

  • Prix Pedigree : la plus haute distinction honorifique du festival, à la personnalité la plus importante dans l’histoire de l’audiovisuel.
  • Les Chimpins d’argent « Pepe Puime » : ce sont deux prix : l’un est donné aux voisins qui participent activement au Festival et l’autre pour remercier une personnalité du monde de l’audiovisuel galicien.

Chaque année, les courts métrages qui ont remporté un prix sont projetés dans plusieurs localités de la Galice et dans différents festivals du monde dont ceux de Lisbonne, O Porto, Madrid, Barcelone, Bristol, La Haye, Bruxelles, Paris et le Sahara.

Alors voulez-vous y aller et profiter de L’AGRO-GLAMOUR ?

 

Cristina García Insua, Espagnole, niveau B1.2

Email this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

Laisser un commentaire