L’Outrenoir est le noir-lumière

outrenoir
Pierre Soulages définit ainsi son expérience de la couleur dominant son œuvre. Elle a été comme une révélation soudaine et lumineuse.

« Ce jour de 1979 où, bloqué devant une toile, il a découvert, après une sieste, qu’il ne travaillait pas avec du noir mais avec «la lumière réfléchie par la couleur noire». «Le noir, je l’utilisais jusque-là en contraste, et puis tout a changé […]. Ce que l’on voit devant mes toiles, c’est de la lumière transformée, transmutée par le noir. Il s’agit d’une lumière qui vient du mur vers celui qui regarde. Du coup, l’espace de la toile n’est plus sur le mur, comme dans la peinture traditionnelle ou derrière, comme dans une perspective. Il est devant. C’est une manière que la peinture a d’entretenir un rapport avec l’espace qui est différent. »

Découvrez-en plus dans l’article de Libération 

Email this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0